Ainsi va le monde n° 370 - Bulletin météorologique du 16 Avril 2025

Dimanche 16 avril 2025. Bulletin météo. La présentatrice fait grise mine : il va faire beau sur toute la France y compris au Nord de la Loire. D'ailleurs, elle n'emploie plus l'expression « faire beau » mais « temps maussade avec ciel désespérément bleu », un soleil provocateur et ironique celui qu'on faisait sourire autrefois sur les dessins d'enfant brillera ou assommera toute la France; pas l'ombre d'un nuage et pas d'ombre du tout. Dans le Sud au plus fort de la journée, les températures voisineront les 45 degrés ; au Nord, dans les Ardennes, autour de 35 degrés.

Voitures poussiéreuses, gazons jaunis, piscines vidées, cours d'eau asséchés, fontaines inutiles, balconnières désertées par les fleurs... Les horaires d'ouverture des robinets sont fixés entre 7 et 9 heures et 19 et 21 heures. Pour les secteurs qui ne peuvent plus être alimentés, des camions-citernes seront présents aux mêmes heures, 10 litres d'eau par personne. Les danses de la pluie réapparaissent dans certaines régions. On observe des migrations fortes du Sud de la France vers le Nord.

11 avril 2017. Veille des élections présidentielles. Dans un communiqué, la préfecture de la Marne indique que « le département connaît actuellement une période de sécheresse inhabituelle pour un début avril.» En effet, le déficit pluviométrique est de l’ordre de 100 mm sur le département, ce qui représente sur cette période des précipitations inférieures à 50 % par rapport à une année normale. Conséquence, les nappes phréatiques ne sont pas rechargées correctement. « Du jamais vu depuis 1959 », assure la Préfecture. Certains secteurs sont particulièrement touchés et le seuil d’alerte est d’ores et déjà franchi. La préfecture juge « la situation extrêmement préoccupante pour la saison ». La phase de recharge des nappes étant pratiquement terminée, cette situation ne s’améliorera que si la Marne connaît une période de précipitations significatives dans les prochaines semaines. Si la situation ne devait pas s'améliorer rapidement, des mesures de restrictions pourraient être prises par arrêté préfectoral dès la fin du mois d'avril (source L'hebdo du Vendredi, 11 avril 2017).

Juillet 2017. Les premières mesures de limitation des prélèvements sont appliquées en fonction des seuils définis : vigilance, alerte, alerte renforcée, crise et adaptées aux différents usagers. Usages domestiques : sensibilisation, puis limitation de plus en plus fortes des prélèvements pour l’arrosage des pelouses, des espaces verts, le lavage des voitures, le remplissage des piscines jusqu’à l’interdiction totale de ce type d’utilisation (hors usage eau potable). Agriculture :interdiction d’irriguer 1 jour par semaine, plusieurs jours par semaine ou à certaines heures jusqu’à l’interdiction totale de l’irrigation. Industrie : Des mesures spécifiques ont été prises sur les unités les plus consommatrices : mesures imposant une réduction progressive d’activité, le recyclage de certaines eaux de nettoyage...

Présidentielles 2017. Aveuglés par le Soleil et obnubilés par le temps qu'il fera demain, les hommes élisent un président de la République sans programme écologique conséquent ou si peu ! Ainsi va aller monde ! Dimanche 16 avril 2017

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://www.cyberphilo.org/trackback/14

Haut de page