Ainsi va le monde n° 304 - Géocoyote

"Avec Géocoyote, surveillez vos salariés"

Sur ma boîte aux lettres un message est venu s'afficher avec pour objet : « GEOCOYOTE, surveillez vos salariés ». Dans le corps du message, un euphémisme vient adoucir le propos initial. Il s'agit plutôt de « géolocalisez votre équipe ». Pour illustrer le procédé, une carte routière sur laquelle sont insérés trois médaillons. Trois employés d'une entreprise. Il est 10 h 37 et à cet instant, apparaissent les portraits d'Isabelle, Paul et Frank. On peut lire, en cliquant sur chaque portrait que :

Isabelle, roule à 37 km/h, rue de Choisy à Nogent sur Seine ; Que le véhicule de Paul est à l'arrêt, boulevard de Magenta ; Frank, lui, roule à 112 km/h, sur la nationale 12 à l'entrée de Versailles où la vitesse est limitée à 90 km/h.

Grâce à l'agenda électronique de chacun, centralisé sur le site de la maison-mère - laquelle mère veille sur ses enfants - il est possible de croiser les données géographiques avec les données temporelles. A part Paul qui ne devrait pas se trouver à cet endroit et à ce moment là, Isabelle et Frank sont bien à leur place.

« Géocoyote, c'est du gagnant-gagnant. GéoCoyote permet à une société non seulement de gérer au mieux sa flotte de véhicules mais aussi de contribuer à la sauvegarde des points de permis de ses collaborateurs. Ainsi, l'entreprise obtient plus facilement l'adhésion de son personnel car la solution présente des bénéfices tant pour les collaborateurs que pour l’employeur ; elle s'implique conjointement avec ses collaborateurs pour préserver leurs points et leurs permis de conduire ; elle fédère ses équipes grâce à un service dont le premier bénéficiaire est le conducteur ; et enfin, elle se positionne comme une entreprise citoyenne et responsable. »

Responsabilité partagée par les conducteurs. Responsables de leur conduite sur la route ... et vis à vis de leur entreprise. Responsables de leur vitesse et de leurs infractions éventuelles et, précise la publicité – mais c'est rester incompréhensible pour moi – chaque conducteur peut remonter des zones dangereuses afin d'en bénéficier par ailleurs ??? Comprenne qui pourra.

Après la lecture des mérites de Géocoyote et s'être imprégné de l'esprit de convivialité qu'il véhicule, on peut s'étonner de l'intitulé initial du message,« Surveillez vos salariés », pour le moins contradictoire avec les intentions louables de Géocoyote. Peut-être le simple lapsus calami d'un rédacteur trop pressé ?? Ou erreur dont Freud le psychanalyste disait qu'elle était la manifestation d'un inconscient déjouant les barrières de notre censeur interne encore appelé Surmoi, celui qui nous dit ce qu'il convient de faire ou de dire même si nous souhaiterions le contraire ! Mais ce n'est que pure hypothèse.

Que l'on se tourne alors vers le coyote, cet animal qui dans la mythologie – nous dit l'encyclopédie en ligne - tient en général le rôle d'un farceur, même s'il peut apparaître parfois comme un simple bouffon, ou comme le mal absolu. Mais là encore, rien à voir avec notre Géocoyote, oeuvrant pour une entreprise citoyenne. Ainsi va le monde ! Le mardi 27 octobre 2015

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://www.cyberphilo.org/trackback/51

Haut de page